Broyé à froid, intact, intense


Soucieux de préserver notre cacao de toute transformation dommageable à sa précieuse nature, nous ne lui faisons pas subir l'étape du « conchage ».

 

 

Ce processus consiste à pétrir le cacao et le sucre à une haute température (pouvant atteindre plus de 90 degrés Celsius) durant de longues heures (parfois des jours), jusqu'à ce que les particules de cacao et de sucre deviennent indétectables à la langue.

 

En plus de faire perdre toute sa texture au cacao par un affinage excessif, le conchage sert aussi à évaporer les composés volatils désagréables, signes d'un cacao présentant des défauts.

 

 

Par respect de notre cacao et de ce qu'il nous transmet de son terroir, nous ne lui infligeons pas les standards du chocolat industriel.

 

L'altération des composés aromatiques du cacao par conchage, l'ajout d'additifs, graisses, arômes et d'une quantité considérable de sucre sont d'autant de moyens pour masquer l'amertume compromettante d'un cacao de mauvaise qualité et rendre ainsi la mixture plus agréable à consommer.

 

 

Nos chocolats Sadé n'ont pas besoin de ces artifices.

 

Une torréfaction douce, un broyage simple et un peu de sucre de canne brut suffisent à ce que notre cacao, cultivé avec soin dans des petites plantations, révèle une profusion de saveurs.

 

Nos chocolats sont bruts, inaltérés et intensément aromatiques.

 

 

Ils sont atypiques, déroutants et ils l'assument.