Les civilisations qui se succèdent en Amérique centrale feront du cacao une denrée des plus préciseuses.

 

Au 14 ème siècle, les Aztèques l'utilisent en tant que monnaie et mènent des guerres sanglantes pour avoir le contrôle sur la production et la distribution du cacao à travers l'Amérique centrale.

 

L'empereur aztèque Monctezuma érige des lois qui n'autorisent la consommation de cacao qu'aux prêtres, soldats et marchants. 

 

Quand Hernan Cortes débarque au Mexique, les Aztèques, croyant au retour de leur dieu disparu Quetzalcòatl, l'accueillent en lui servant le breuvage sacré. 

Le chocolat est produit à partir des fèves contenues dans la cabosse du cacaoyer.

Cet arbre tropical mesurant une dizaine de mètres, pousse naturellement dans la pénombre des fôrets pluviales.

Sensible à la chaleur, il a besoin de se réfugier à l'ombre des grands arbres pour se protéger du soleil.

 

Vers 1800 av J.C, les habitants du Soconusco, au sud est du Mexique, sont les premiers à avoir l'idée de torréifier les fèves de la cabosse pour les transformer en cacao tel qu'on le connaît.

 

Sitôt ramené en Espagne, le chocolat devient très vite la boisson favorite des cours royales de l'Europe toute entière.

 

De nombreuses variations de la recette originale apparaissent en fonction des ingrédients disponibles et des épices les plus estimées.